Un réseau social urbain numérique

 

 

  urban social network4

 

 Les détails à venir

 

 

Et pourquoi pas des réseaux sociaux à l'échelle des villes et de leurs propres réseaux? Pourquoi ne pas envisager de rendre la ville des individus plus compacte? La technologie serait-elle un moyen de recréer du lien et du territoire alors qu'elle n'a fait jusqu'à présent, que les défaire? Et surtout, pourquoi la musique du générique du dessin animé Maïa l'abeille est-elle à ce point inaudible?

 

La métropolisation des territoires et la perte de sens du local.

   

"Par rapport au processus classique de concentration que représente la ville en général, la métropolisationse caractèrise par un accroissement du poids des plus grandes villes dans la répartition de certaines fonctions, ainsi que de la concentration de la population dans des aires métropolitaines. (...)Les mutations fonctionnelles des plus grandes villes engendrent des recompositions dans la morphologie urbaine. Outre les phénomènes d’étalement urbain, la métropolisationimplique, dans de nombreux cas, la formation d’une structure interne discontinue et hétérogène, faisant alterner en périphérie des zones de faibles densités et des centralités secondaires. L’ensemble de ces processus conduisent à la formation d’espaces urbains de plus en plus fragmentés remettant en cause les modèles de répartition des citadins ou des activités par rapport à un centre unique..."

 

Définition de Bernard Ellissalde /Professeur des Universités, département de Géographie. Responsable de l'option MTG du DEA de Géographie de l'Université de Rouen

 

+Sous l'effet du processus de métropolisation, la ville éclate, se décompose pour se recomposer, moins dense, moins continue, plus hétérogène. C'est l'image de la citta diffusa de Bernardo Secchi: Une ville qui s'étale, loin, très loin de ses "remparts" et qui finit par se dissoudre dans l'espace, abandonnant ça et là quelques "morceaux" d'urbanités. Ici c'est la campagne, pourtant, c'est aussi la ville.

 

Dans cette ville là justement, celle de la métropolisation, il n'y a plus de quartiers, plus de "rue" ou encore de voisinage. Le local a perdu de son sens. On peut être voisins et pourtant, ne jamais s'être parlé.

 

Dans la ville de la métropolisation, ce qui est proche peut être lointain, ce qui est lointain peut être à porter de main: Une histoire de réseaux, de technologie et de voitures... 

 

 

 

 

 

  

++Favoriser les rencontres urbaines

 

+Favoriser l'émergence d'une identité territoriale

 

+Rester en contact avec la vie publique et associative de sa ville